Cultiver l’engagement

Les pénuries de compétences sont d’actualité. Elles constituent évidemment un frein au développement économique dans de nombreux secteurs. Mais sont-elles le seul facteur humain qui limite la performance des entreprises ? Ne devrait-on pas regarder du côté l’engagement des salariés dans leur métier et pour leur entreprise ?  

Le désengagement est une révolution silencieuse déjà ancienne que la pandémie a encore accentuée. Fatigue, démotivation, manque d’implication, voire absentéisme, arrêt maladie, burn out, turn over… Les symptômes sont nombreux. 

Et les répercussions économiques considérables : le groupe APICIL et le cabinet Mozart Consulting, estimaient en 2019, le coût du désengagement à 14 580 euros par salarié et par an !  

Le modèle de Permaentreprise, qui vise à adapter le mode développement d’une entreprise aux enjeux du monde actuel et futur, peut être aussi une réponse à un meilleur engagement des salariés. 

Pourquoi ?  

  • Parce qu’il leur propose d’intégrer des engagements clairs et concrets pour limiter la dégradation de notre planète, sujet important notamment pour les jeunes diplômés.  
  • Parce qu’il pousse à se préoccuper de la “régénération” permanente de l’énergie des salariés et de leurs compétences,  
  • Parce qu’il propose aux salariés de participer à la construction du projet de Permaentreprise, d’en être acteurs jusqu’à être impliqués sur des prises de décision… 

La première éthique du modèle permaentreprise  consiste à créer de la valeur “en prenant soin des humains”.  

Concrètement chez norsys, cela se traduit par le fait de s’interroger sur leur environnement et leurs conditions de travail, leur équilibre vie professionnelle/vie personnelle, leur santé physique et mentale, leur épanouissement, le sens qu’ils trouvent dans leur travail, leur employabilité, et leurs besoins. 

Et en matière de besoins, nous avons été très surpris dernièrement car les collabs ont amené de sujets qui n’avaient encore jamais été abordés.  Récemment interrogés pour savoir ce qui leur paraissait essentiel aujourd’hui pour régénérer leurs énergies, ils ont mis en avant un besoin de reconnexion à la nature et une envie de défendre la biodiversité ! Depuis, ils inventent et expérimentent des actions en ce sens. 

Chefs d’entreprise, DRH, responsables RSE, soyez optimistes : vous serez surpris par les initiatives qui naitront et l’énergie qui rejaillira de votre engagement sincère dans ce nouveau modèle. Les entreprises pionnières comme Serda et Nuageo ont toutes constaté un regain d’énergie, d’engagement en prenant le chemin de la permaentreprise. 

Beaucoup d’actions sont à la portée de toutes les entreprises !  

Sylvain Breuzard

PERMAENTREPRISE ®

Nous contacter : contact@permaentreprise.info

LinkedIn


Linkedin